MONTENEGRO


Jour 1 : 44 km

Pour nos derniers km en Bosnie-Herzégovine, un gros berger allemand nous a couru après pendant 1 ou 2 km. Sans aboyer, il avait l’air d’avoir la ferme intention d’en découdre ! Heureusement que c’était de la pente et nous l’avons eu a l’usure ! Mais sur ce genre de routes, c’est stressant :

IMG_6208.JPG

A notre grande chance, nous sommes arrivés au Monténégro par le nord et donc par le haut des montagnes car ici le paysage est très accidenté donc de gros dénivelés nous attendent donc les descendre est plus facile que de les gravir.

 

IMG_6214

Notre première route dans ce pays se passe dans le Canyon de la Tara ( le plus grand d’Europe) : des montagnes magnifiques, une évolution à vélo dans les falaises à travers une cinquantaine de tunnels creusés dans la roche. Le problème c’est qu’une de nos lampes phares était déchargée. Alors seulement équipé d’un gilet jaune et d’une lampe arrière rouge, j’ai dû suivre Marie dans ces tunnels sombres. C’est un peu flippant surtout quand les voitures s’engouffrent elles aussi dans ce passage et nous remarquent qu’au dernier moment.

 

Au milieu du canyon, nous sommes passés sur le plus grand barrage d’Europe :

 

Pour info,  les sources de production d’électricité au Monténégro :
énergies fossiles : 62.9% 
hydroélectricité : 37.1%
Pour notre première nuit au Monténégro, nous ne savions pas trop comment nous y prendre. Camping sauvage, ok mais où ? Y’a que des falaises ici ! Dans la première ville visitée, une « rabatteuse douteuse  » nous conseille mais nous ne suivrons pas ses explications car elle est trop insistante. Nous allons en direction d’un camping mais celui-ci ne nous convient pas, malgré que le prix passe de 8€ par personne à 3€ après avoir dit au gardien que nous ne paierons pas cette somme pour dormir dans un champ en pente sans aucunes commodités. De retour au centre de cette petite ville, un serbe du Monténégro francophile nous indique un endroit tranquille pour poser la tente mais nous ne le trouverons pas et la nuit est tombée. Nous sommes donc tombés sur un deuxième « rabatteur douteux » qui nous propose de camper dans le champ à coté d’un restaurant, la fatigue et l’agacement me fait craquer nous camperons ici mais pas sans avoir fait baisser le prix de 8€ à 3 € à nouveau !

Jour 2 : 64 km

Aujourd’hui gros dénivelés (622 m) : 30 km de côte et 30 km de descente

Marie commence à aimer prendre de la vitesse (son max 43 km/h) :

IMG_6297

..mais est toujours un peu hésitante au milieu de troupeaux de vaches !

IMG_6292

Et moi je commence à aimer faire des pauses :

IMG_6312
Au lac d’Orlina

 

Ce soir pas de prise de tête ! A coté d’une digue au lac de Stuba, nous ne sommes pas seuls à faire du camping sauvage. Comme en Bosnie ça a l’air d’être freestyle ici ! On profitera de la radio des voisins et des chiens qui hurlent toute la nuit . Le lendemain, nous nous baignerons au lac voisin : celui d’Orlina où pèchent quelques personnes au calme.

Jour 3 : 51 km

Aujourd’hui c’est que de la descente au programme ! On va faire chauffer les freins surtout quand Marie a frôlé l’accident sur une petit route  de montagne. Elle est arrivée en face à face avec une voiture en pleine vitesse et la route était étroite, heureusement de bon reflex chez les 2 pilotes (vélo/voiture)

 

Ici il y a beaucoup de figuiers. C’est la saison !

 

Marie m’a dit qu’elle n’aimait pas trop ça mais après avoir goûté celles ci, autre son de cloche. Comme quoi, il ne faut pas se fier à ses habitudes gustatives.

Il y des aussi de beaux plateaux au Monténégro:

IMG_6300

Ce genre de chemin où tu serres bien à droite (vous pouvez voir le chemin en bas à droite) heureusement que l’on ne s’est pas engagés sur celui ci :

IMG_6335

Il y a des lacs artificiels qui sont vides ou serait ce un outil de gestion en cas d’inondation?

 

Niveau camping ce soir la, nous choisirons à nouveau du sauvage et une fois de plus, nous profiterons de la radio de nos voisins. Nous n’avons plus de gaz ni d’essence alors un petit feu de bois fera l’affaire et le feu a depuis longtemps été un compagnon des nomades et sans parler de ce coté magique qui réchauffe pas seulement les aliments et le corps mais aussi l’esprit. Cependant, il faut toujours se souvenir de ses capacités destructives et l’apprivoiser, le contenir surtout dans ces régions arides .

IMG_6399

Jour 4 : 51 km

Réveil dans un cadre bucolique. Nous profitons de la tranquillité du fleuve comme cette buse.

 

Après la nature, la capitale : Podgorica
On est revenu à une altitude de 50 m alors que nous étions plutôt à une moyenne de 500 m depuis plusieurs semaines et béh la température elle monte d’un coup :

IMG_6403
Un arrêt au bar et quelques cocktails à seulement 2,8€ va peut être nous aider, ou pas.
On contemple une église orthodoxe :

IMG_6404

Et on repart mais le soleil tape fort.

IMG_6405

Ne supportant plus cette température, nous ferons une pause à l’ombre et une chaleur bien plus douce vient à nous : celle de ce père et de son fils qui nous invitent à passer un moment sur la terrasse de leur maison, boire un sirop de cerise fait par leurs soins, manger des figues, des raisins et de prunes et de repartir le cœur plein. Et aussi la remorque de fruits du jardin ! Merci à eux pour ce moment simple et beau .

IMG_6408

Ils nous ont même indiqué un petit coin de paradis connu par les locaux et oiseaux migrateurs mais inexistant sur les cartes :

 

Jour 5 : 30 km (oui oui c’est peu mais ça monte !!)

Aujourd’hui, nous allons voir le lac de Skadar qui est dans une réserve naturelle qui dénombre « 264 espèces d’oiseaux » dont  » Le Pélican frisé« , « 48 espèces de poissons » et « loutres d’Europe, loups, renard roux »  » 930 espèces d’algues ».
source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_national_du_lac_de_Skadar .

Les routes qui longent ces côtes sont très accidentées alors nous allons devoir affronter le dénivelé sous un soleil de plomb.

La vue offerte vaut l’effort. « salaire à sa peine, peine à son salaire »

 

Ces Ânes ont toujours un air interrogateur quand nous les croisons. Peut être qu’ils se posent cette question : « Mais quelle est cette nouvelle monture ? »

IMG_6463

Ce soir, pas d’autre solution qu’un camping (rien n’est plat et il n’y a que la route sans abords pour y poser la tente) et nous allons même manger au restaurant, grosse déception, c’est hyper cher et pas bon. Et niveau camping, le propriétaire est un vieux acariâtre qui se défoule sur son employé qui en devient même désagréable lui aussi. Des caméras partout, etc. Grosse remise en question pour moi, je n’ai pas envie de tomber tout le temps dans les trucs touristiques bidons et ne pas rencontrer les locaux (particulièrement les paysans) avec qui j’ai envie d’échanger, d’apprendre sur le mode de vie. Nous sommes en voyage pas en vacances et Marie partage aussi cette avis. Nous ferons plus attention la prochaine fois, quitte à réduire notre confort.

Jour 6 : 24 km (ouiiiii ça monte toujours !)

Le matin, le camping a tout de même son charme car il est situé dans un endroit paradisiaque.

IMG_6464
Lac de Skadar, Monténégro

Nous rencontrons un couple de Français super sympa qui sont tombés amoureux de l’Europe de l’est et viennent y passer toutes leurs vacances depuis quelques années. Nous échangerons nos aventures et nos breuvages locaux pendant 2 bonnes heures sur la plage avant de reprendre la route.

img_6467.jpg
A et V

Pour nous rendre à ce camping, nous sommes descendus tout en bas, du coup faut remonter tout en haut, sur la route principale.. et c’est bien raide à monter tout ça. Nous grimpons à travers ce village au bord du lac, construit de pierres et de bois, croiserons des ânes et des moutons. La côte est magnifique avec ses îles proches du rivage. Quelques églises construites sur certaines d’entre elles.

IMG_6471IMG_6472

Sur la route, nous ferons une pause pour prendre en photo les champs de tabac. Ici ce sont des Albanais du Monténégro qui cultivent le tabac.

IMG_6475

Un producteur vient spontanément à nous et nous invite à visiter sa ferme bio-écologique. Ici on sèche le tabac :

IMG_6479
Séchage du Tabac au Monténégro

Mais aussi des figues :

IMG_6477
Séchage des figues

Le résultat après une heure de découpage (en coopérative) par kg de tabac ( si on a bien compris)

 

Prix au kg : 25€

Dans cette zone sans réseau d’eau, ce fermier récupère l’eau de pluie dans une grande citerne :

 

Après avoir bu un soda offert, mangé quelques figues, nous repartons avec un petit paquet de tabac que le producteur nous a offert. Nous qui voulons arrêter…
Petite note : cet homme n’a jamais fumé de tabac !

Sur notre route, nous traversons alors une foret de châtaigniers centenaires:

 

Après les conseils avisés d’un vacher, (même s’il ne comprend pas pourquoi nous n’allons pas au camping) nous nous posons prés d’un châtaignier à l’écart de la route.
Mais gare aux bogues de châtaignes, un lit de fougères protégera la tente et le matelas. Il nous servira aussi de matelas supplémentaire car j’ai déchiré le sac pompe qui nous sert à le gonfler et le faire en soufflant dedans avec la bouche n’est pas bon pour celui ci car le rend humide et peut le détériorer à long terme et ramener de la moisissure.
Dans la mâtinée, nous subirons un gros orage qui nous obligera à nous cacher dans la tente. Il reste plus à attendre le beau temps pour sécher la tente et nos affaires. En attendant que ça sèche, nous en profiterons pour faire nos réparations.

Sac pompe :

 

Et le sac de tente : (mais aussi divers sacs de rangement qui se déchirent avec le temps et nos manipulations violentes et quotidiennes)

IMG_6515

C’est ce jour que nous passerons la frontière et dormirons en Albanie alors à très vite tout le monde ! Merci de nous lire.

Je voudrais ajouter quelque chose par rapport à notre portée, visibilité sur Facebook :
FB applique des mesures pour ne pas « polluer » les fils d’actualités : donc les liens publiés sur des pages FB ne sont pas mis en avant (sauf si on paye) et vous risquez de rater nos articles.

Pour contourner cette mesure et assurer que tous nos followers puissent voir les articles, s’il vous plait aimez, commentez (on adore) , partagez et vous pouvez aussi voir sur notre blog tout les articles publiés.

 

2 commentaires

  1. Super l’article sur Monténégro, j’espère que vous fumez pas le tabac offert mais l’offrirez aux fumeurs acharnés
    parce que je me demande si c’est le fait de ne plus avoir de nicotine (les vaporettes sont-elles tjs hs?) et de respirer a plein poumon (surtout vu les côtes « à couper le souffle ») mais ton article il est super inspiré dans l’écriture!!! (je crois avoir compris que c’est Yac qui l’a écrit)
    en tout cas çà donne le sourire de vous lire,
    courage Marie avec les vaches, t’as qu’à leur donner le bonjour de chez moi !

    J'aime

  2. Since my french is unusable, I’ll comment in English. Yes, the river you saw entering Montenegro is Tara, but the canyon you went trough is not of Tara, but of Piva river (Piva and Tara join together and make Drina river a few hundred meters after the bridge you crossed when entering Montenegro) Also, data on Electricity production, not quite true. It is probably true for one specific year, but on average it is 60% from hydro and 40% from coal (This year it will probably be like 65-70% hydro)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s